Psoriasis-Contact asbl - info@psoriasis-contact.be

Qu’en est-il de la simplification administrative dans le cadre des prescriptions des traitements systémiques ?

Nous apprenons que les démarches administratives sont simplifiées à propos des traitements systémiques, biologiques. Afin d'en savoir plus, nous avons posé la question au Docteur Pierre-Dominique Ghislain et il nous a répondu : 
 Bonne nouvelle !

Depuis quelques mois, la plateforme informatique CIVARS est accessible aux dermatologues. Ce portail Internet est lié aux services du Ministère de la Santé et à l'INAMI, donc aux mutuelles. Il permet l'envoi sans papier des demandes de remboursement des médicaments soumis à contrôles particuliers. En premier lieu de ceux-ci, les biothérapies et l'aprémilast, que connaissent bien les patients atteints de psoriasis.

La méthode est simple : le médecin s'identifie une fois par jour à l'aide de sa carte d'identité. Pour renouveler une autorisation, il lui suffit de connaître le numéro national du patient et le numéro de l'autorisation précédente. Ou bien de simplement lire la carte d'identité du patient, ce qui lui donne accès à toutes les informations nécessaires.

L'ensemble prend moins d'une minute (quand tout va bien...). La procédure 'papier' est toutefois encore autorisée pour le moment. L'avantage du système informatique est que l'autorisation de renouvellement est accordée en quelques secondes (eh oui !) ou au plus 24 heures, ce qui est souvent très appréciable pour le patient. Celui-ci reçoit encore par courrier le document traditionnel, à présenter au pharmacien, mais ce document n'est déjà plus vraiment nécessaire car le pharmacien a lui aussi accès à l'autorisation informatique.

Pour l'instant, le système n'est toutefois pas encore très performant pour les premières demandes (en cas de nouveau traitement), et n'évite en outre pas l'envoi d'un document imprimé en parallèle. Il est par contre très efficace pour les renouvellements.

C'est une première étape, qui sera certainement améliorée dans les prochains mois, et qui sera bientôt associé à la prescription électronique des médicaments eux-mêmes (d'ici l'année prochaine ?).

La simplification administrative progresse quand même...

 

Merci Docteur Ghislain !