Activités physiques et psoriasis

Posté le

Activités physiques et psoriasis

Il ne se passe pas un jour sans qu’une nouvelle étude ne confirme les effets bénéfiques d’une activité physique régulière sur l’espérance de vie et la prévention de nombreuses maladies physiques et mentales. Chacun sait qu’il faut lutter contre la sédentarité pour prévenir les cancers, les maladies cardiovasculaires, les maladies liées au stress, etc…Qu’en est-il lorsqu’on souffre de psoriasis ou d’arthrite psoriasique ?

Se dévêtir dans les vestiaires d’un club de sport, exposer son corps en maillot,… Voilà qui n’est pas facile pour les personnes atteintes de psoriasis. En cause ? Les plaques de pso qui sont souvent sources de regards interrogateurs ou accusateurs. A tel point qu’il arrive aux patients de se voir refuser l’accès d’un centre sportif, par peur de « contamination ». Résultat : la moitié des patients atteints de psoriasis ne pratiquent pas de sport, et 42% disent y renoncer à cause de leur maladie. Or, l’activité physique constitue un allié de taille contre la maladie.

Quels avantages ?

L’activité physique quotidienne peut aider à prévenir l’apparition des poussées, à diminuer leur intensité, à lutter contre d’autres maladies associées au psoriasis ou contre des facteurs favorisants, et à favoriser un bien-être psychologique.

  • Bien qu’actuellement il n’y ait pas beaucoup d’études sur les effets cliniques du sport sur le psoriasis, les avantages de l’exercice physique sont largement décrits et recommandés par les médecins et les sociétés savantes qui élaborent des « guidelines ».
  • La pratique régulière d’un exercice physique aérobie d’intensité modérée  est efficace pour  « réveiller»  le métabolisme du corps, pour lutter contre l’excès de cholestérol ou de sucre dans le sang, et pour perdre du poids. Or, on sait que ces facteurs favorisent l’émergence et les poussées de psoriasis.
  • Une activité physique régulière est favorable au bon fonctionnement du système immunitaire et permet de diminuer l’inflammation de bas grade (chronique) et le risque d’autres maladies inflammatoires.
  • Pratiquer un sport permet d’arrêter ou de ne pas commencer à fumer.
  • Mieux gérer son stress et son anxiété  grâce à une activité sportive permet de réduire le nombre et l’intensité des poussées de psoriasis.
  • Le sport a un impact très favorable sur l’image corporelle, ce qui favorise la gestion de soi autant que la socialisation.
  • Et enfin, la pratique d’une activité physique régulière libére des endorphines, ces fameuses hormones du bonheur, du plaisir et du bien-être.

Une étude sur plus de 86000 femmes montre que le sport prévient le risque de psoriasis

Si le sport est un allié en cas de psoriasis, une  étude américaine suggère qu’il aurait également une vertu préventive : les personnes pratiquant régulièrement une activité physique vigoureuse  – 1h30 de course, de natation ou de tennis par semaine –  auraient  20 à 30%  de risques en moins de développer la maladie. Un élément intéressant pour les personnes qui y sont prédisposées génétiquement.  Cette étude américaine a débuté en 1991 et a suivi exclusivement des femmes (86 655) durant 14 ans. Les participantes avaient entre vingt-sept et quarante-quatre ans au début de l’étude et aucune ne souffrait de psoriasis. Au cours de l’étude, les auteurs ont recueilli des informations leur permettant d’évaluer le niveau d’activité physique de chaque participante. Au terme de l’étude, 1 026 cas de psoriasis ont été observés. Les femmes qui pratiquaient une activité physique jugée vigoureuse (correspondant à 120 minutes de jogging ou 3 heures de tennis ou de natation par semaine), avaient le risque le plus faible de développer un psoriasis.

Ref : HC.Frankel et coll. : The Association Between Physical Activity and the Risk of Incident Psoriasis. Archives of Dermatology, 2012        

En pratique :

  • Le choix du sport sera fonction de chacun mais on conseille plutôt des activités de groupe  et ne nécessitant pas d’être trop dénudé si l’on n’est pas «  bien dans sa peau » de psoriasique .
  •  Les seules activités déconseillées sont les sports de combat ou entraînant beaucoup de contacts violents, ou ceux nécessitant un équipement particulier irritant pour la peau.
  • Si vous n’avez jamais pratiqué, vous pouvez commencer par prendre quelques actions saines sur une base quotidienne comme, par exemple, prendre les escaliers au lieu d’utiliser l’ascenseur.
  • Privilégiez les sports qui vous permettront de vous défouler, de vous libérer de votre stress. La course à pied sous toutes ses formes (marche rapide, course, marche nordique…) permet d’apaiser les tempéraments explosifs. Le kick-boxing est également un excellent exutoire au stress. Pour des sports plus doux mais très libératoires, pensez également au yoga. Attention toutefois aux zones de frottements (ex : selles de vélos, cheval…)
  • Utiliser des vêtements amples et confortables.
  • Juste avant la séance, hydratez votre peau.
  • Sur place, prenez les devants et allez expliquer d’emblée au maître-nageur ou à un responsable de la salle de sport que vous souffrez de psoriasis et que ce n’est pas contagieux
  • Si vous avez un rhumatisme psoriasique, privilégiez les sports doux (natation, vélo, marche, yoga, gym douce…) pour éviter de trop solliciter les articulations

 

Par .S. Audali