fbpx

Le poids

Poids excessif ou d’obésité.
Nous ne savons pas si c’est l’excès de poids qui favorise le psoriasis ou si c’est le psoriasis qui favorise l’excès de poids par modification du style de vie.
Le surpoids stimulera le psoriasis car les cellules adipeuses créent des protéines inflammatoires. Cela crée un cercle vicieux. Un poids excessif est donc à combattre, d’autant que le contrôle des kilos superflus contribuera à prévenir d’autres maladies comme le diabète, l’excès de cholestérol, le diabète, l’hypertension, les maladies du cœur et des artères…
On estime que 40% des personnes qui souffrent de psoriasis présentent ce qu’on appelle un «syndrome métabolique» alors que ce pourcentage n’est que 23% dans la population général. Le syndrome métabolique est un trouble métabolique causé par un  déséquilibre entre l’apport alimentaire et l’activité physique. En d’autres termes, trop de nourriture et trop peu de mouvement. Le syndrome métabolique est caractérisé par un embonpoint abdominal (tour de taille élevé), une concentration en graisses et en sucre trop élevée dans le sang, un manque de bon cholestérol et une hypertension.  L’obésité peut empêcher les traitements du psoriasis d’avoir leur effet complet, car la distribution du médicament dans l’organisme est moins bonne à cause de l’augmentation de la masse corporelle.
Finalement, le contrôle du poids a plusieurs avantages dans le psoriasis. Il a un effet bénéfique sur la peau ainsi que sur le cœur et les artères. Un poids excessif tend à diminuer la réponse aux traitements tandis que le retour du poids à la normale l’améliore.