Covid-19 et vaccination : tout ce qu’il faut savoir si vous êtes sous traitement(s), avez des poussées psoriasiques et l’attitude à adopter. 

Posté le

Covid-19 et vaccination : tout ce qu’il faut savoir si vous êtes sous traitement(s), avez des poussées psoriasiques et l’attitude à adopter. 

Vous êtes – et c’est tout à fait normal – de plus en plus nombreux à vous interroger sur le psoriasis et le Covid-19, sur les risques éventuels de la vaccination sur les personnes atteintes de psoriasis. La réponse vaccinale est-elle la même chez les psoriasiques que pour l’ensemble de la population adulte ? En cas de vaccination, faut-il craindre des effets secondaires plus importants ou différents de ceux recensés si l’on souffre de psoriasis ? Pourquoi nombre d’entre vous observent-ils parfois depuis quelques semaines ou mois du psoriasis en poussée ? Devez-vous interrompre votre traitement actuel, l’adapter ? Etc. Les mots d’ordre sont les suivants : il n’y pas d’inquiétude à avoir ! Consultez votre généraliste, votre dermatologue au moindre doute, à la moindre question et lisez vite ci-dessous tout ce que vous devez savoir en matière de Covid-19 et de psoriasis.

 

Le vaccin contre le Covid-19 est-il contre-indiqué chez les patients sous traitement (s) anti-psoriasique (s) ?

Les données scientifiques et médicales actuellement disponibles en Belgique, mais également au niveau international dans la littérature médicale sont très claires en la matière. Les patients psoriasiques sous traitement n’encourent pas de risques en recevant le vaccin, du moins ni plus ni moins de risques que les personnes qui ne souffrent pas de psoriasis. Tout dépend bien entendu, comme chez toute personne adulte, d’éventuelles autres affections sous-jacentes, d’allergies potentielles.

Le psoriasique sous traitement ne court pas de risque en recevant le vaccin anti-Covid-19.    

 

Le vaccin serait-il moins efficace chez les personnes souffrant de psoriasis ?

Les données scientifiques actuellement disponibles par le corps médical au moment où ce texte paraît attestent qu’il n’y a pas de risques de moindre réponse au vaccin chez les patients psoriasiques sous traitement.

Pas de réponse inférieure à la vaccination chez les psoriasiques.

 

Y a-t-il un risque accru de souffrir d’effets secondaires après vaccination chez les patients psoriasiques ?

Les effets secondaires pouvant survenir chez toute personne après la vaccination du Covid-19 sont sensiblement les mêmes que ceux observés en cas de vaccination contre la grippe saisonnière. Ces effets secondaires peuvent apparaître et varier en intensité d’une personne à l’autre. Tout comme ils ne peuvent jamais apparaître. Parmi les effets secondaires généralement recensés chez tout adulte, citons de la fièvre, une douleur au point d’injection, des maux de tête, des douleurs musculaires ou des courbatures, certaines raideurs musculaires, une sensation de chaleur au point d’injection ou dans le bras, des nausées, voire des troubles gastro-intestinaux, etc. Généralement, les effets secondaires disparaissent très rapidement. Le corps médical n’a pas recensé un risque accru d’effets secondaires chez les patients psoriasiques après vaccin anti-Covid-19.

Pas de risque augmenté d’effets secondaires chez les psoriasiques après la vaccination anti-Covid-19.

Donc, il n’y a aucun problème, ni de contre-indications pour les psoriasiques à recevoir le vaccin anti-Covid-19, en tout cas pour les deux formes disponibles actuellement en Belgique (fin janvier 2021).

 

Pourquoi certains psoriasiques observent-ils des poussées ?

Le psoriasis en poussée, rassurez-vous, s’explique parfaitement et en bonne partie par la situation anxiogène, inconfortable, stressante et sanitairement difficile que nous connaissons depuis plusieurs semaines/mois. Le Covid-19, le confinement, la gestion du télétravail, des enfants qui étudient à la maison, les incertitudes économiques, sanitaires, le manque de libertés, de contacts sociaux, l’angoisse liée à l’arrivée de mutants, l’insécurité ambiante… plus le manque de soleil dû à un hiver plus que jamais difficile à vivre, etc. sont autant d’éléments qui, mis bout à bout, donnent lieu à une conjonction de facteurs défavorables au psoriasis. Dans cette configuration, le psoriasis trouve un terrain propice pour s’installer et/ou se manifester de plus belle. De plus, certains d’entre vous sont en sous-traitement. Ce qui est souvent assez fréquent. Soit sur avis médical, soit par auto-décision.

Vous n‘êtes pas seul(e) dans ce cas !

Quelles que soient vos angoisses, la sévérité de vos poussées, l’apparition pour la première fois de (nouvelles) poussées, sachez que la situation que vous vivez et que les manifestations cutanées que vous observez ne sont pas rares ni isolées vu le contexte actuel.

Consultez un médecin, même par téléconsultation

Surtout n’ayez pas peur de consulter (même par téléphone ou en téléconsultation via Internet) votre généraliste, votre dermatologue. Un traitement peut être adapté en fonction de vos besoins. Pour celles et ceux qui ne sont pas encore diagnostiqués ou qui sont en sous-traitement, n’hésitez pas à consulter rapidement. Les généralistes, mais assurément les dermatologues, peuvent vous aider, vous administrer le(s) traitement(s) qui peut (peuvent) vous soulager rapidement. Ils peuvent vous empêcher de stresser, de vous angoisser face à des poussées de psoriasis et ainsi de tomber dans un cercle vicieux. N’ayez pas peur de consulter et de parler à votre généraliste, votre dermatologue de votre psoriasis, mais aussi des sources anxiogènes, de votre stress qui pourraient aussi être traités et, de là également, agir sur vos symptômes cutanés.

Consultez. Vous ne craignez rien, sinon de verser encore plus dans l’isolement, de souffrir inutilement.

Cela permettra au corps médical de traiter, d’aider et de récupérer des personnes souffrant de psoriasis et d’éviter de devoir faire face à des situations parfois plus difficiles à gérer.