fbpx

MON PSORIASIS

Différents types et degré de séverité

Différents types de psoriasis

Le psoriasis en plaques également appelé psoriasis vulgaris est la forme la plus courante du psoriasis (plus de 90% des cas) qui a donné son nom à la maladie: ” grandes squames “. Les lésions cutanées sont rouges, irritées, squameuses et infiltrées. La localisation des plaques est à peu près symétrique, et concerne essentiellement la région des coudes, des genoux, le cuir chevelu, le bas du dos ou la région périombilicale. Elle peut atteindre également des zones précédemment cicatricielles ou sur lesquelles s’exercent des traumatismes (Phénomène de Koebner).

Le psoriasis en goutte ou psoriasis guttata se caractérise comme son nom l’indique par un éparpillement de petites gouttes de psoriasis sur tout le corps, principalement sur le tronc. Cette forme de psoriasis se déclenche souvent chez les enfants, les adolescents, suite à une angine ou à une infection à streptocoques.

Le psoriasis pustuleux est la forme la plus aiguë et la plus rare. Des pustules contenant un liquide trouble, mais stérile et donc non contagieux recouvrent la surface de la peau. S’il est localisé sur la paume des mains ou la plante des pieds, on parlera d’un type palmo-plantaire. On parle aussi d’acropustulose pour signifier qu’il concerne les extrémités. Autre exemple, le bout des doigts.

Le psoriasis inversé, communément appelé le psoriasis des plis, se présente sous la forme de plaques rouge vif, lisses (absence de squames qui sont éliminées par la transpiration) survenant dans les plis génitaux, sous-mammaires, axillaires, fessiers et autres plis dus à l’obésité.

Le psoriasis érythrodermique est une forme rare de psoriasis. La peau du corps entier du patient est atteinte de façon diffuse, rouge vif, et est recouverte de squames. Ce type de psoriasis nécessite une hospitalisation.

Le psoriasis des muqueuses peut atteindre la muqueuse génitale, l’intérieur des joues, la langue, les gencives, les narines…

Le psoriasis des langes peut se manifester chez les bébés, mais aussi chez les personnes souffrant d’incontinence comme les personnes âgées.