MON PSORIASIS

Les différentes maladies associées

Les maladies associées (comorbidités)

COMORBIDITÉS AUTO-IMMUNES INFLAMMATOIRES

Arthrite psoriasique (rhumatisme psoriasique) 

Il s’agit d’une inflammation des articulations qui se caractérise par des gonflements articulaires et qui touche environ 10 à 30 % des patients psoriasiques. C’est don une des comorbidités les plus courantes observées chez les patients atteints de psoriasis

Elle s’installe le plus fréquemment sur des articulations distales (dernières phalanges des doigts et des orteils) et de la colonne vertébrale. L’atteinte articulaire peut également se localiser au niveau des épaules, des genoux, des hanches et de la colonne vertébrale. Sa présentation peut être limitée à une articulation, à quelques-unes de manière asymétrique ou en toucher plusieurs.

L’arthrite psoriasique est une affection chronique caractérisée par une desquamation et des démangeaisons associées au psoriasis, mais il cause également une douleur, une raideur et une enflure dans les articulations et autour de celles-ci.

Les manifestations caractéristiques de l’arthrite psoriasique sont la raideur matinale, le mal de dos et un état de fatigue généralisé.  Jusqu’à 30 %, des patients atteints de psoriasis souffriront d’arthrite psoriasique. L’arthrite psoriasique est encore plus fréquente dans les cas plus graves de psoriasis, notamment en présence de psoriasis des ongles et du cuir chevelu. L’arthrite psoriasique peut se déclarer à tout âge, mais chez la plupart des gens, il se manifeste de 5 à 12 ans après l’apparition de l’atteinte cutanée.

Il est important de signaler le plus rapidement possible toute enflure, douleur ou sensation de chaleur (inflammation) au niveau des articulations  un diagnostic et une prise en charge précoces de l’arthrite psoriasique sont essentiels à une issue favorable à long terme.

Plus de détails sur le site de l’Association polyarthrite www.arthrites.be .

Diabète

Diabète et psoriasis : deux maladies qui n’ont rien de commun ? Détrompez-vous ! L’obésité, facteur de risque du diabète de type 2, prédispose aussi au psoriasis et des études montrent que certains médicaments antidiabétiques pourraient avoir un effet direct sur I’amélioration des lésions psoriasiques cutanées.

Maladies cardiovasculaires

Le psoriasis a été associé à un risque accru de crise cardiaque et de maladies cardiovasculaires.  Les personnes plus jeunes atteintes de psoriasis grave sont quatre fois plus à risque de crise cardiaque que les personnes du même âge qui ne sont pas atteintes de la maladie.  Les personnes atteintes de psoriasis grave courent un risque accru de présenter les affections suivantes, comparativement à celles qui ne souffrent pas de cette maladie de la peau :  Accident vasculaire cérébral : 54 % − Crise cardiaque : 21 % − Hyperlipidémie (taux élevé de − Hypertension : 48 % − Diabète : 62 % cholestérol et [ou] de triglycérides) : ± 30 %