Psoriasis: le régime alimentaire peut-il influencer la maladie?

Posté le

Psoriasis: le régime alimentaire peut-il influencer la maladie?

Dernièrement viennent d’être publiées deux grandes études à propos de l’influence du régime alimentaire sur la progression du psoriasis.

On sait  depuis quelques années que le psoriasis est lié à un « syndrome métabolique », à savoir un excès de cholestérol, de l’obésité abdominale, une tendance au diabète de type 2. La maladie est aussi présente de façon plus importante chez les personnes en surpoids, en cas de maladie ( stéatose) du foie, d’ulcère gastro-duodénal et de maladies cardiovasculaires.  Peu d’études scientifiques ont néanmoins été publiées sur les régimes alimentaires dans le psoriasis.

 

Les leçons d’une vaste étude américaine, sponsorisée par la US National Psoriasis Foundation en 2017

Cette vaste étude américaine a inclus 1.206 patients avec un diagnostic de psoriasis comparés à des sujets contrôle (non psoriasiques). Elle avait pour objectif d’évaluer l’impact de certains comportements alimentaires sur l’évolution de la maladie. Présentée sous forme d’un questionnaire avec 61 items par la National Psoriasis Foundation, l’étude a recensé les habitudes alimentaires, les interventions médicamenteuses et la perception du patient sur sa maladie.(1)

Le premier point révélé par l’enquête est que les patients avec un psoriasis consomment significativement moins de sucre, de fibres, de produits laitiers et de calcium (p < 0,001) alors qu’ils consomment plus de fruits et de légumes. 86% des répondeurs à l’enquête ont rapporté des modifications de leur régime alimentaire dans l’espoir d’influencer l’évolution de la maladie.

Au niveau efficacité, les patients qui rapportent une amélioration significative de leur psoriasis sont ceux qui ont notamment réduit l’alcool (53,8%) et le gluten (53,4%) et qui ont ajouté à leur alimentation des oméga-3/huile de poisson (44,6%), des légumes (42,5%) et de la vitamine D par voie orale (41%). En outre 41,8% des patients répondeurs rapportent que leur motivation principale est d’améliorer leur santé globale.

En conclusion, cette enquête nationale est la première à démontrer l’amélioration du psoriasis ( et de la santé en général) par des modifications de comportement alimentaire.

 

Le régime méditerranéen pourrait diminuer la sévérité du psoriasis

Une étude Française parue dans le très réputé journal scientifique JAMA révèle que le fait de suivre un régime alimentaire de type méditerranéen pourrait aider à ralentir la progression du psoriasis.

Les chercheurs ont examiné les données d’un questionnaire en ligne mené auprès de 35 735 personnes interrogées provenant de la cohorte française du programme NutriNet-Santé. Un total de 3 557 de ces personnes interrogées étaient atteintes de psoriasis, parmi lesquelles 878 (24,7 %) ont rapporté un psoriasis grave et 299 (8,4 %) un psoriasis récent. Des données sur le régime alimentaire ont été recueillies au cours des deux premières années de participation dans la cohorte afin de calculer l’observance à un régime méditerranéen (score MEDI-LITE).

Qu’est-ce que le régime méditerranéen ?

Il s’agit du régime alimentaire adopté ancestralement dans les pays méditerranéens, à savoir :
– un apport important de légumes et fruits,
– la consommation régulière de noix, de légumineuses et de céréales (de préférence complètes),
– la consommation d’huile d’olive,
– la consommation modérée de poisson (1 à 2 fois par semaine) et de volaille, ainsi que de fromages et yaourts,
– une faible consommation de viande rouge et de sucres,
– une consommation modérée de vin rouge (1 verre pendant le repas principal),
– un apport calorique raisonnable.

Les auteurs ont conclu à un lien statistiquement significatif entre l’observance au régime méditerranéen et la sévérité du psoriasis après une correction pour prendre en compte des variables socio-démographiques et d’autres facteurs de biais.

Selon les auteurs, qui ont présenté l’étude dans la revue JAMA Dermatology , ce résultat pourrait soutenir l’hypothèse selon laquelle le régime méditerranéen est associé à un psoriasis de moindre sévérité. « Si ces résultats se confirment, un régime optimisé devrait faire partie intégrante de la prise en charge multidisciplinaire du psoriasis modéré à sévère dans le but d’accroître l’efficacité thérapeutique », ont-ils conclu.(2)

Par .S. Audali

Réf.
1.Afifi L, et al. Dermatol Ther (Heidelb). 2017 Jun;7(2):227-242. doi: 10.1007/s13555-017-0183-4.
2 Phan C, Touvier M, Kesse-Guyot E, Adjibade M, Hercberg S, Wolkenstein P, et al. Association Between Mediterranean Anti-inflammatory Dietary Profile and Severity of Psoriasis. Results From the NutriNet-Santé Cohort. JAMA Dermatol. Published online July 25, 2018. doi:10.1001/jamadermatol.2018.2127