TABAC

Fumer aggrave le psoriasis !

 

 

Les conséquences du tabac sur la santé

Cela ne vous surprendra pas : les effets négatifs du tabagisme sur la santé sont très nombreux. Mais saviez-vous que le tabac influence aussi votre psoriasis ?

Liens entre tabagisme et psoriasis

Fumer double en moyenne la probabilité de développer un psoriasis (1), avec un risque qui augmente proportionnellement avec le nombre de cigarettes fumées par jour.

La proportion de fumeurs parmi la population souffrant de psoriasis est plus élevée que dans la population générale (jusqu’à 50% vs. 22%), et 70% de ces fumeurs psoriasiques avaient commencé à fumer avant de développer le psoriasis (2).

Fumer aggrave le psoriasis de différentes manières.

Tout d’abord, et de façon très générale, fumer abime la peau (4). Les radicaux libres libérés dans la fumée de cigarette seraient en cause. Le tabac influence donc plusieurs maladies de peau, dont le psoriasis.

Ensuite, le tabagisme affaiblit les mécanismes de défense immunitaire (5). Le tabac favorise donc certaines infections. Or, certaines infections, à streptocoques, peuvent provoquer des poussées de psoriasis (6).

Le tabac augmente également l’activité inflammatoire (5). Or, le psoriasis étant une maladie inflammatoire chronique, le tabagisme est associé à une sévérité accrue du psoriasis.

Les fumeurs ont en effet deux fois plus de chances de présenter un psoriasis sévère que les non-fumeurs (2), et ont moins de chances d’avoir des périodes de rémission. Les plus gros fumeurs (déjà à partir de 10 cigarettes/jour) présentent plus de risque d’avoir un psoriasis sévère (2-3), surtout palmo-plantaire.

En outre, fumer augmente le risque de maladies cardiovasculaires et de développer un syndrome métabolique (risque augmenté de crise cardiaque, hypertension, mauvais taux de cholestérol, diabète). Or, ces complications sont fortement associées au psoriasis (7), et pourraient donc s’aggraver.

Enfin, fumer diminue l’efficacité des traitements biologiques traitant le psoriasis et l’arthrite psoriasique (8).

Est-ce qu’arrêter de fumer améliorera mon psoriasis ?

De façon directe et indirecte, un arrêt du tabac peut vous aider par rapport au psoriasis.

Des données scientifiques montrent qu’un arrêt du tabac mène à une amélioration rapide du psoriasis palmo-plantaire (9-11).

Un arrêt tabagique réduira l’activité inflammatoire de votre corps, diminuera votre risque de développer de futures complications cardiovasculaires du psoriasis (infarctus, hypertension, diabète, dyslipidémie,…) et améliorera votre qualité de vie.

Un autre avantage à éviter les comorbidités cardiovasculaires est que cela vous permettra d’accéder à plus de traitements médicamenteux pour soigner votre psoriasis. En effet, l’hypertension (par exemple), favorisée par le tabac, constitue une contre-indication à certains traitements du psoriasis. Arrêter de fumer vous permettra donc d’être soigné plus efficacement.

Comment faire ?

Vous pouvez recevoir de l’aider pour votre arrêt tabagique ! Les consultations de tabacologie sont prévues à cet effet et sont partiellement remboursées par toutes les mutuelles (intervention de 30€ la première séance, 20€ les sept suivantes). La ligne Tabacstop (gratuite) est également disponible pour vous aider.

Pour vous aider à arrêter de fumer, nous vous conseillons d’aller sur le site de      tabacstop

Article rédigé par la Maryse Napolitano Tabacologue


Références

  1. Naldi L. Psoriasis and smoking: links and risks. Psoriasis: Targets and Therapy 2016;6:65-71.
  2. Adışen E, Uzun S, Erduran F, Gürer MA. Prevalence of smoking, alcohol consumption and metabolic syndrome in patients with psoriasis. An Bras Dermatol. 2018;93(2):205-11.
  3. Fortes C, Mastroeni S, Leffondré K, et al. Relation Between Smoking and the Clinical Severity of Psoriasis. Arch Dermatol. 2005;141(12):1580-1584. doi:10.1001/archderm.141.12.1580
  4. Guichenez P. Dermatologie et Tabac. DIU de Tabacologie; Nantes 2005.
  5. Arnson Y, Shoenfeld Y, Amital H. Effects of tobacco smoke on immunity, inflammation and autoimmunity. J of Autoimmunity; 2010, 34 : 258-65
  6. Ferran L. et al. Streptococcus Induces Circulating CLA þ Memory T-Cell-Dependent Epidermal Cell Activation in Psoriasis. Journal of Investigative Dermatology 2013;133:999–1007.
  7. Patel RV, Shelling ML, Prodanovich S, Federman D, Kirsner RS. Psoriasis and Vascular Disease—Risk Factors and Outcomes: A Systematic Review of the Literature. J Gen Intern Med 26(9):1036–49.
  8. Warren RB et al. Identifying demographic, social and clinical predictors of biologic therapy effectiveness in psoriasis: a multicentre longitudinal cohort study. British Journal of Dermatology 2018;1-8.
  9. Michaëlsson G, Gustafsson K, Hagforsen E. The psoriasis variant palmoplantar pustulosis can be improved after cessation of smoking. J Am Acad Dermatol. 2006 Apr;54(4):737-8.
  10. Elahmed HH. Rapid improvement of palmoplantar psoriasis after cessation of smoking. Sultan Qaboos Univ Med J. 2013;13(1):188-9.
  11. Hagforsen E. The cutaneous non-neuronal cholinergic system and smoking related dermatoses: Studies of the psoriasis variant palmoplantar pustulosis. Life Sciences 2007; 80(24–25):2227-2234